Découvrez le Parti Breton dans une série de 12 questions, les objectifs du Parti Breton, l’indépendance, l’environnement, les défis sociaux-économiques pour la Bretagne et les bretons…

« Le Parti Breton veut œuvrer pour la mise en place d’une démocratie sociale aux valeurs de liberté, de justice, d’équité et de solidarité.
Une démocratie participative et responsable où tous les citoyens seront pleinement acteurs de la vie politique, sociale et culturelle par la mise en place de pouvoirs locaux très élargis. »

Quels sont les objectifs du Parti Breton ?

Aujourd’hui, les Bretons doivent faire face à une absence de prise en compte de leur identité, avec même des menaces sur sa survie :

  • amputation de son territoire avec la séparation de la Loire Atlantique,
  • langue et culture en péril,
  • dépendance quasi-totale du pouvoir central avec l’absence d’institutions propres,
  • défaut de projets économique et social spécifiques.

Le Parti Breton pense que la résolution des problèmes actuels des Bretons et l’instauration d’une véritable démocratie ne peuvent venir que des Bretons eux-mêmes. Pour cela, il veut redonner à la Bretagne des structures politiques, économiques et culturelles lui permettant de redevenir un Etat souverain membre direct et à part entière de l’UE et de la communauté internationale.

Pour le Parti Breton quelles sont les valeurs de la Bretagne ?

Le Parti Breton développe un projet de société global et celui-ci accorde une importance particulière aux valeurs propres á la société bretonne. Les principes du fédéralisme et de subsidiarité, avec une démocratie au plus proche du citoyen, nous semblent les plus à même d’assurer une réelle démocratie et une véritable solidarité, tout en garantissant l’esprit d’entreprise.

Nous accordons une grande importance à la préservation de l’environnement, à la mise en avant de la diversité culturelle et de la culture bretonne. Plus généralement, la recherche du consensus, la tolérance et la mise en valeur des particularités dans un esprit d’union constituent des valeurs fondamentales de la démarche du Parti Breton.

Le Parti Breton est-il un parti nationaliste ?

Oui, car il affirme l’existence d’un peuple breton, composé de Bretons de naissance et d’adoption, formant une nation qui a servi de base à la création d’un Etat breton indépendant du IXè siècle au XVIè siècle, puis à des institutions bretonnes autonomes jusqu’en 1789.

Les revendications du Parti Breton se justifient notamment par la pérennité de cette nation bretonne, même si elle est désormais sans Etat.

Pour le Parti Breton, la nation bretonne est porteuse d’un projet d’avenir, celui de construire une société moderne et ouverte

Que demande le Parti Breton comme évolutions immédiates ?

Le Parti Breton accepte que ses objectifs se réalisent par étape :

  1. Il exige tout d’abord la réunification de la Bretagne ;
  2. Il demande le transfert rapide de certaines compétences, concernant notamment l’économie, l’environnement, la culture et l’enseignement.

Cela constituera une première étape importante pour des politiques plus adaptées en Bretagne, comme le montre l’exemple de la plupart des pays européens.

Que pense le Parti Breton de l’indépendance ?

L’indépendance n’a plus le même sens dans un monde ou les institutions supranationales, l’Union Européenne, mais aussi les institutions locales jouent un rôle de plus en plus important. Le Parti Breton veut faire de la Bretagne un membre à part entière de l’Union européenne et de la communauté internationale, ce qui lui permettra de soutenir au mieux ses intérêts, que ce soit à la Commission ou au Parlement, et d’œuvrer pour défendre ses valeurs de solidarité et de démocratie.

Membre à part entière de l’Union européenne, la Bretagne ne serait pas isolée. Elle pourrait profiter de ses atouts : en Europe, les petit pays prouvent tous les jours leur réactivité et leur capacité d’adaptation aux nouvelles contraintes économiques tout en conservant la cohésion de leur société

Le Parti Breton est-il de droite ou de gauche ?

Le Parti Breton rassemble des Bretons et des Bretonnes qui peuvent avoir des sensibilités de gauche et de droite et qui sont avant tout des démocrates. L’union autour du Parti Breton se fait d’abord sur la nécessité de constituer une force politique bretonne indépendante des partis politiques français, capable de doter la Bretagne d’institutions propres à l’échelle européenne, se plaçant ainsi à la hauteur des défis sociaux et économiques dans le monde moderne aujourd’hui mondialisé.

Qu’est-ce qui différencie le Parti Breton des autres partis présents en Bretagne ?

Le PB est le mouvement politique breton le plus récent. Apportant des analyses nouvelles et un positionnement politique novateur, il entend donner une nouvelle dynamique au mouvement breton et pour cela il s’inspire des partis européens d’émancipation qui ont obtenu de larges avancées, notamment le Scottish national Party (SNP) ou Convergencia i Unio (CiU) en Catalogne.

Le PB est le seul mouvement à proposer un projet ambitieux d’émancipation pour la Bretagne, tout en refusant clairement les extrémismes de droite comme de gauche. Il n’est associé à aucun parti français et pense que l’Etat français n’est pas réformable et que c’est en Bretagne, par les Bretons eux-mêmes, que les choses doivent évoluer, d’où la nécessité d’institutions propres.

Que pense le Parti Breton de la construction européenne ?

Le Parti Breton est favorable à la construction d’une Europe fédérale, celle ci devra reposer sur les principes de solidarité et de subsidiarité, bases nécessaires d’une démocratie de proximité. Le PB est pour un pouvoir européen et des Etats-membres autonomes, chacun ayant son niveau de compétence bien délimité.

Ce pouvoir européen devra être légitimé démocratiquement avec un gouvernement et un véritable pouvoir législatif.

Le Parti Breton et l’écologie

La préservation de l’environnement est un des enjeux essentiels pour l’avenir de la Bretagne. Le Parti Breton s’engage pour la préservation de l’environnement à tous les niveaux, le maintien de la biodiversité, le développement des énergies renouvelables, la protection du littoral et la diversification de l’agriculture. Ainsi il est opposé au bétonnage des côtes, à la destruction des fonds marins.

La Bretagne doit, comme par exemple la Finlande ou le Pays de Galles, jouer un rôle moteur pour la préservation globale de l’environnement, notamment par les baisses d’émissions de CO2.

Qu’elle est la position du Parti Breton au niveau linguistique ?

Le breton et le français sont les langues nationales du peuple breton. La sauvegarde et le développement du breton sont des priorités, notamment par le biais de l’officialisation et l’enseignement. Le gallo fait partie intégrante de l’identité culturelle bretonne. La connaissance de l’anglais et d’autres langues étrangères doit être promue. Dans tous les cas, le respect de la demande sociale et la promotion de la diversité culturelle doivent guider notre politique linguistique.

Que veut apporter le Parti Breton au mouvement culturel ?

Depuis 40 ans, la formidable série d’initiatives impulsée par le mouvement culturel a permis un renouveau de la culture bretonne et une certaine transmission de la langue. Mais sans une action forte des pouvoirs publics bretons, les initiatives privées resteront insuffisantes et l’espoir suscité sans lendemain. L’action politique est donc indispensable.

Quels sont les objectifs économiques et sociaux du Parti Breton ?

Pour le Parti breton, l’économie et le social ne peuvent être déconnectés l’un de l’autre : l’économie doit d’abord être au service des hommes et des femmes dans le cadre d’une société solidaire.

L’idéologie étatiste « à la française » conduit trop souvent à se détourner des entreprises au profit d’une superstructure administrative contraignante, au contraire, la Bretagne doit soutenir ses entreprises et favoriser l’innovation.

Le Parti Breton veut s’appuyer sur l’organisation sociale bretonne basée sur la solidarité et la responsabilité et qui permet à tous d’être respectés dans leurs initiatives, leurs capacités et leur travail. Il veut œuvrer pour la mise en place d’une démocratie sociale aux valeurs de liberté, de justice, d’équité et de solidarité.